Contre-critique

Contre-critique

"Botchan" de Sôseki Natsumé

 

"Botchan" Sôseki Natsumé.

 

"Mon père lui, depuis toujours ne savait que faire de ma personne. Pour le voisinage, je n'étais qu'un grossier polisson qu'on écartait d'une pichenette."

"Botchan" nous révèle l'histoire de ce petit maître, le narrateur, qui va nous dévoiler ses mésaventures lors de son premier poste en tant qu'enseignant.

"Le soleil était si brûlant que l'eau vous éblouissait. A la fixer, on en était presque aveuglé."

L'écriture de Sôseki est fluide et agréable et l'on suit sans peine les aventures de ce jeune professeur de mathématique qui quitte Tokyo pour travailler dans un collège de campagne.

"Comme je hais les mensonges, je me dis que je devais en prendre mon parti, me résigner à avoir été dupé, mais que j'allais refuser ce poste et rentrer chez moi."

Le narrateur est un personnage complexe qui nous apprend les anecdotes cocasses et intéressantes de son enfance en nous dévoilant sa personnalité. Par la suite il obtint son diplôme et doit partir de Tokyo en laissant derrière lui la seule personne qui le chérit, une ancienne bonne nommée Kiyo.

Botchan est téméraire et honnête mais aussi impulsif, ce qui lui vaudra de nombreux déboires.

"Je hais le Bouffon. Il vaudrait mieux pour le Japon que l'on plongeât un individu de son genre au fond de la mer, une lourde pierre autour du coup."

Notre héros va se faire de nombreux ennemis et, ironie du sort, que se soit parmi les élèves turbulents ou parmi les professeurs. On découvre la campagne et ses travers, la calomnie, la rumeur et les commérages. On va lui tendre de multiples pièges et ce sera à lui de démêler les honnêtes des mal intentionnés.

"Que l'on regarde ces faits d'un côté ou de l'autre, la conclusion est que rien ni personne n'est fiable."

"Parce quelqu'un est habile dans la discussion, cela ne signifie pas qu'il soit un homme de bien."

"Botchan" est original, précurseur, réussit et dénonciateur des vices de certains au sein de l'éducation, ce qui lui confère le rang de grand livre.

"Nos élèves n'étaient pas seulement insolents et puérils, on aurait dit qu'il en allait de leur réputation de collégiens s'ils ne bravaient pas la discipline..."

Découvrez Sôseki sans hésitation !

R.P.



29/06/2011
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour