Contre-critique

Contre-critique

"Conan le cimmérien" de R.E. Howard


"Conan, le cimmérien" de Robert E.Howard.

A travers 13 nouvelles, le premier volume de "Conan" chez Bragelonne, nous offre un panel complet des aventures du plus connu des barbares ayant dépassé l'histoire de la littérature. C'est aussitôt l'occasion pour le lecteur de revenir à l'origine de ce personnage mythique dont "le moindre de ses mouvements révélait cette parfaite coordination entre ses muscles d'acier et son esprit aiguisé qui est l'apanage du combattant-né" et "sa peau était tanné par le soleil des déserts, ses yeux étaient bleus et incandescents"; ce qui nous démontre que Conan n'est pas le barbare qu'on croyait.
"Il me fouettait avec un tentacule, grimaça-t-il...Il me coupait comme du fil métallique et me brûlait comme du poison."
Le style d'Howard nous amène droit à l'essentiel et privilégie l'action et les péripéties aux tergiversations. Conan court après l'action et les femmes, et ces voyages l'amèneront souvent dans des contrées lointaines et fantastiques et peuplées de créatures extraordinaires et malfaisantes.
"- Mais que ferons-nous s'ils reviennent à la vie?
 - Alors je continuerais à les tuer jusqu'à ce qu'ils restent morts! dit-il d'un ton                cassant."
Au fil des nouvelles, Conan sera tour à tour, roi, voleur, guerrier, pirate, sans aucune logique, comme des épisodes de sa vie racontés dans le désordre, et cela ne nuit en rien la lecture.
Howard oppose la pseudo barbarie de Conan à la cruauté et la fourberie des êtres dit civilisés, ce qui révèle la tangente anarchique de cet auteur.
"Et il eut besoin de toute sa rapidité de mouvement, parfaitement coordonnée,  lorsque le serpent arqua son cou et frappa, se détendant de toute sa longueur à la  vitesse de la foudre."
L'écriture est plaisante et rythmée bien que les scénarios soient peu travaillés mais variés. On passe d'une presque enquête policière "Le dieu dans le sarcophage", à une déambulations dans une tour piégée type jeu de rôle "La tour de l'éléphant", à une aventure de flibustiers "La reine de la côte noire", en passant par une poursuite éperdue "La fille du géant du gel" et une cité fantomatique "Xuthal la crépusculaire".
Conan ravira tous les fans d'action et de surnaturel.
R.P.


08/04/2010
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour