Contre-critique

Contre-critique

"Confessions d'un barjo" de P.K. Dick

Confessions_d_un_barjo.3.tn.jpg

"Confessions d'un barjo" de Philip K. Dick.

 

 "... et la seule chose qui semble les intéresser, c'est le bouddhisme zen. Voilà donc un exemple, dans ma propre famille, d'une personne qui a abandonné toute curiosité scientifique pour se tourner vers une religion asiatique qui menace de détruire notre faculté de raisonnement tout aussi sûrement que le christianisme."

Jack Isidor est resculpteur de pneu en entreprise, c'est-à-dire qu'il opère une rénovation fallacieuse des pneus hors d'usage. Jack s'interroge énormément sur le monde, mais avec un point de vue scientifique singulier et surprenant. Pourtant de son mode de vie indépendant et solitaire, sa sœur, la belle Fay Humes, va devoir le sortir et lui offrir le gîte en compagnie de Charley, son mari violent, de leurs deux filles, et de toute la basse-cour.

Habitué de science-fiction, K. Dick livre ici un roman de littérature blanche surprenant, tout en restant fidèle à lui-même. L'approche des protagonistes est intime et l'on pénètre directement dans leur esprit, en suivant ce qui leur passe par la tête. On plonge alors dans la folie individuelle de tout être humain. Et dès le chapitre 3, d'ailleurs excellent, on passe au point de vue de Charley - tandis que les deux premiers chapitres étaient centrés sur Jack - et on jubile de voir Charley tergiverser et s'empêtrer dans une situation insoluble et pourtant simpliste, à savoir acheter des Tampax au drugstore.

"Mais elle l'avait laissé prendre son élan et cogner... elle ne s'était pas assez méfiée. Alors, songea-t-il, elle n'est pas tellement fantastique, après tout. Si elle est tellement en forme physiquement - si tous ces exercices qu'elle fait le matin sont vraiment efficaces - elle aurait dû réussir à bloquer ma droite."

Malgré la quatrième de couverture qui annonce que "sous le regard de Jack, le vernis de la famille modèle se craquèle", il n'est nullement question de famille modèle, bien au contraire, et l'apparition de Charley nous plonge immédiatement dans une ambiance sordide, avec un père de famille colérique, violent et imprévisible. Et la dispute qu'il entretient avec sa femme Fay ne se passe pas du tout sous le regard de Jack.

Malgré tout, le regard acéré de l'auteur va prendre tous lecteurs à contre-pied, car les cinglés ne sont pas ceux que l'on croit et le comportement de chacun, parfois intolérable, se comprend et s'explique à mesure des chapitres. Ainsi l'attitude outrancière de Charley prendra sens et la victime Fay se révèlera bien moins innocente qu'on aurait pu le penser au départ.

"Confessions d'un barjo" traite profondément des rapports humains, et décortique le processus de manipulation qui s'opère entre eux. C'est un vrai régal de lecture que nous offre Dick. Les situations sont jubilatoires, surprenantes et pleines de rebondissements. Et les personnages se révèlent tous hautement intéressants et psychologiquement très élaborés. Le thème majeur étant l'adultère qui s'opère entre les deux couples principaux, à savoir Fay et Charley Humes et Gwen et Nat Anteil.

Dick élude facilement les idées reçues, les notions de machisme et autres facilités, pour les retourner et nous faire voir une approche différentes des choses. Et plus la lecture avance plus le roman devient passionnant. Les chapitres 7 et 8 étant époustouflants, car ils livrent une analyse aiguë des personnalités en passant par le biais de la vision de l'autre. Le chapitre 9 est également excellent et distille des dialogues cinglants et un rapport amour/haine flamboyant. Mais "Confessions d'un barjo" ne perd jamais de son intérêt et demeure passionnant jusqu'à sa toute fin.

Amateur de tous bords, ruez-vous sur ce roman d'esprit, aiguisé et parfaitement agencé, qui saura vous émerveiller ! Aussi incroyable que cela puisse paraître, pour ce génie de la science-fiction, ce livre-ci, qui en est pourtant dénué, est peut-être son meilleur récit.

R.P.



28/08/2015
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour