Contre-critique

Contre-critique

"Le Dragon Griaule" de L. Shepard

29338-w250.jpg

"Le Dragon Griaule" de Lucius Shepard.

 

""C'est encore loin ?" lança Méric.

Elle se retourna en plissant le front. "Tu es sur sa queue. Le reste de son corps est de l'autre côté de cette colline."

Un pic à glace poignarda l'abdomen de Méric et il baissa les yeux sur l'herbe, s'attendant à la voir s'effacer pour révéler des écailles miroitantes."

Impressionnant recueil de nouvelles, "Le Dragon Griaule" élabore un mythe de la littérature fantastique qui semble capable de s'imposer à travers les générations et le temps, à l'instar du "Dracula" de Stoker. Le registre est certes différent du modèle précité, et la comparaison un peu cavalière, cependant la provocation est volontaire car elle permet d'obtenir un avant-goût de la puissance évocatrice des récits de Lucius Shepard contenue dans ce volume. Car le Dragon Griaule est une immense créature, longue d'un kilomètre huit cent de la queue jusqu'à la tête, mais une créature pétrifiée - et là réside l'originalité ! - telle une montagne inanimée mais bien vivante.

Dès la première nouvelle, nous sommes plongés dans un monde qui s'avère marquant et tout à la fois spectaculaire et intimiste. Spectaculaire car dans la vallée de Carbonales, les hommes de la cité de Teocinte vivent aux côtés de Griaule, l'immense dragon pétrifié, que sa démesure et sa présence fascinent ; et intimiste car l'auteur nous raconte uniquement l'histoire de certains habitants vivant sous son influence maléfique. Ainsi le rêve d'un homme est associé au dessin surnaturel d'un monde de légende. Le tout sublimé par l'élégante écriture de Shepard.

"L'homme qui peignit le Dragon Griaule" révèle donc le destin de Méric Cattanay, artiste peintre du 19ème siècle, qui entreprend de tuer Griaule en le peignant avec des pigments toxiques. Il s'allie dans son entreprise avec Jarcke, mairesse de Hangtown - hameau situé sur le dos de Griaule. Méric nouera également une relation avec Lisa, charnelle cette fois, alors que Lisa est une femme mariée. Mais tandis que leurs destins individuels se trament, l'influence néfaste de Griaule va s'opérer, le long d'une frontière ténue avec le surnaturel.

"Il lui cogna le crâne contre l'écaille, grimpa sur elle, lui enfourcha le torse pour lui coincer les épaules de ses genoux. Il la gifla, lui empoigna les cheveux et se pencha sur elle, lui envoyant des postillons dans les yeux."

Deuxième nouvelle du recueil, "La Fille du chasseur d'écailles" relate les mésaventures de Catherine, un jeune femme séduisante et croqueuse d'hommes, élevée par un père veuf qui la met en étroite relation avec le dragon. Après quelques péripéties rondement menées, Catherine rencontrera Mauldry, dans l'antre de Griaule, et sera amenée à faire face à son destin. Le lecteur découvre alors le monde à l'intérieur de Griaule, comme un huis clos au sein d'un antre étrange, maléfique et peuplé d'organismes vivants.

L'écriture de Shepard est vraiment somptueuse et l'on s'en délecte à chaque page, même si les histoires développées ne sont pas forcément prenantes de bout en bout.



01/09/2015
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour