Contre-critique

Contre-critique

"Shinobi" de F. Yamada


"Shinobi" de Fûtarô Yamada.

"Koga ninpo cho" ou "Shinobi" est un roman populaire datant de 1958 et qui fut récemment adapté au cinéma. Son auteur, F.Yamada, nous y délivre le dénouement des clans ninjas; Iga et Kôga, qui s'affrontent depuis 400 ans.
"Ta famille et la mienne...se sont combattues durant quatre cents ans. Et, juste au  moment où nos petits-enfants tombent amoureux l'un de l'autre et que nous  voulons enfin faire la paix, voilà que..."
En l'an 1614 le shogun retiré Tokugawa Ieyasu doit nommer son héritier légitime, et comme il ne sait qui choisir entre Takechiyo et Kunichiyo, il décide de lever l'interdiction de combat entre les deux clans ninjas et de les faire s'affronter l'un pour Takechiyo et l'autre pour Kunichiyo. Les dix meilleurs combattants de chaque clans ninjas sont alors sélectionnés pour une lutte à mort, alors que la belle Oboro d'Iga et le jeune Gennosuke de Kôga s'apprêtaient à se marier.
"- Oboro et Gennosuke sont peut-être ensemble dans la vallée...
 - Les malheureux, ils sont donc maudits !"
Après une trentaine de pages durant lesquelles l'intrigue se met en place, le récit se tourne brusquement vers l'action et nous offre des affrontements ininterrompus, et cela jusqu'à la fin du roman.
"Mais les corps les plus terrifiants étaient ceux des hommes tués par Chikuma  Koshirô. On aurait dit qu'un feu d'artifice avait explosé dans leur tête. Leurs yeux avaient quittés leurs orbites. Leurs narines avaient littéralement éclaté de l'intérieur."
Le récit de Yamada, bien que parfois un peu rigolo (avec des personnages tel le gros Jôsuke, ninja qui roule comme une boule pour se déplacer) est prenant. Les combats sont intéressants car chaque combattant dispose d'une technique particulière que les autres doivent découvrir pour s'en déjouer. Des tactiques sont alors être mises au point, et tous les coups sont permis.
Les personnages sont variés et excentriques; on découvre Yashamaru et son fil d'acier, Hotarubi et ses insectes, Gyôgu et son invisibilité, la vamp Kagerô et son haleine mortelle, le vieux Rôsai et ses os articulés et biens d'autres.
L'histoire a un regain de suspens avec l'arrivée du personnage de Kisaragi Saemon, car ce dernier peut prendre l'apparence de ses adversaires. Dès lors c'est l'occasion pour l'auteur de tendre des pièges au lecteur qui ne sait plus qui est qui.
"Ils reculèrent mais des centaines de fils gluants leur couvraient la tête, les épaules  et la poitrine. Pris de panique, ils tentèrent de les arracher."
Le livre nous raconte également l'histoire d'un amour impossible, de sentiments réfrénés par une situation qui dépasse les protagonistes, celle d'une rancune séculaire.
On se demande quel clan va l'emporter et quel sera le sort des roméo et juliette de l'histoire, et l'on termine "Shinobi" sans effort. Du pur divertissement, bien construit et efficace.

R.P.



27/04/2010
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour