Contre-critique

Contre-critique

"Travail soigné" de P. Lemaitre

travail-soigne.jpg
 

"Travail soigné" de Pierre Lemaitre.

 

"..sur la rétine de son œil gauche restaient collées des images de corps éteints jetés sur le sol, de plaies noires de sang coagulé, de visages ravagés par la douleur et la lutte désespérée pour rester vivant..."

Un coup de fil prévient la police judiciaire qu'un meurtre a été commis dans un loft de Courbevoie. Camille Verhœven et son équipe sont dépêchés sur les lieux. Ils y découvrent les corps mis en pièce de deux femmes blondes. C'est le début d'une enquête qui s'annonce pénible et corsée, celle d'un tueur en série qui signe ses crimes en laissant une empreinte au tampon encreur.

Malgré un héros hors norme et presque handicapé - Camille mesure seulement 1m45 - le roman commence d'une manière tout à fait banale et s'inscrit dans le thème conventionnel de l'enquête policière, avec un meurtre à élucider. Lemaitre fait lentement avancer la lecture, au même rythme que la progression de ses enquêteurs. On part d'abord de pas grand chose, puis on recoupe les indices et les découvertes, et on finit par cibler un suspect. Heureusement, en dépit du mode opératoire trop systématique, Lemaitre essaie, comme à son habitude, de creuser en profondeur la psychologie des personnages, pour ne pas demeurer trop superficiel, en caractérisant systématiquement ses protagonistes, y compris les secondaires, et en développant par exemple le rapport que Camille entretient avec sa femme Irène, enceinte de plusieurs mois.

Comme pour "Au revoir là-haut", le dernier succès de l'auteur lauréat du prix Goncourt, la quatrième de couverture de "Travail soigné" dévoile trop de choses concernant son intrigue. Pour ne pas dévoiler certains rebondissements, mieux vaut se plonger directement dans le roman. Pour ceux qui veulent en savoir un peu plus, sachez qu'il y aura des références littéraires, et que Ellis et Ellroy seront des inspirations directes des meurtres.

"Le succès invraisemblable de la littérature policière montre, à l'évidence, à quel point le monde a besoin de mort. Et de mystère. Le monde court après ces images non parce qu'il a besoin d'images. Parce qu'il n'a que que cela. Hormis les circonstances guerrières et les incroyables boucheries gratuites que la politique offre aux hommes pour calmer leur incoercible besoin de mort, qu'ont-ils ?"

 Malgré un rebondissement final un poil innovant, grâce à une deuxième partie qui transforme le texte en mise en abyme, la facture du roman demeure archi conventionnelle. Et "Travail soigné" manque d'originalité dans son investigation. L'enquêteur pris au piège par le meurtrier ayant été vu de trop nombreuses fois.Reste que le roman se lit rapidement, sans effort, et qu'il est plutôt bien ficelé. À réserver aux fans du genre donc.

R.P.



02/04/2016
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour