Contre-critique

Contre-critique

"Au revoir là-haut" de P. Lemaitre

Pierre-Lemaitre-Au-revoir-là-haut-Livre-de-poche-136x220.jpg

"Au revoir là-haut" de Pierre Lemaitre.

 

"Lui resta muet, dansant d'un pied sur l'autre, avalant sa salive. Il se retourna vers le haut de l'escalier d'un ait inquiet, apeuré même... Madeleine avait remarqué ce trait chez ce garçon, cette crainte permanente qu'arrive quelque chose dans son dos, cette perpétuelle appréhension (...)" 

Démarrant dans les tranchées de novembre 1918, le roman semble axé sur le personnage d'Albert Maillard, qui va rapidement découvrir que l'offensive française de ce jour-là est due à la manipulation sans scrupule d'un supérieur, le lieutenant Pradelle. Malheureusement il n'aura pas le temps de s'en plaindre et sera enseveli vivant dans le cratère de l'explosion d'un obus. Ce début, relativement accrocheur avec ses nombreux rebondissements de situation, mènera le lecteur vers plusieurs personnages et, outre le trio de tête composé par Pradelle, Albert, et Edouard celui qui sortit Albert de son trou et lui sauva la vie, on retrouve Madeleine Péricourt, la soeur d'Edouard, ainsi que son père. Sans dévoiler les péripéties, tous ces personnages seront liés par un subtil entrelacs d'unions, à la fois officielles et illicites, qui les mèneront malgré eux vers un destin commun.

"Pourquoi sa fille avait-elle épousé cet homme-là plutôt qu'un autre ? Le mystère, pour lui, restait entier. Il n'avait rien compris à la vie de son fils, rien compris à sa mort, et au fond, rien compris non plus à la vie de sa fille, ni à son mariage. Humainement, il ne comprenait rien à rien."

Le roman se scinde plus ou moins en deux parties et passe alternativement de l'une à l'autre, au fil des chapitres, avec d'un côté le duo Albert et Edouard, les deux éclopés de la vie qui ont une dette l'un envers l'autre, et de l'autre le reste des personnages dont leur ennemi commun nommé Pradelle ainsi que la famille d'Edouard ; cette dernière le croyant mort depuis qu'Albert a falsifié l'identité de son camarade. Malheureusement tous les chapitres ne sont pas égaux et certains auraient mérité d'être resserrés pour plus d'efficacité, car le rythme du livre en pâtit, cependant le caractère de chacun des personnages est suffisamment attachant pour susciter la curiosité du lecteur.

L'auteur retrace l'histoire de la France d'après guerre, en y mêlant étroitement la vie de ses personnages. On découvre comment les héros de la première guerre mondiale étaient traités, (comme des voleurs qui spolient l'état) et comment les soldats morts pour la France étaient pitoyablement enterrés (pour des questions pécuniaires une fois de plus). Autant dire que Pierre Lemaitre est acide envers l'histoire de ces hommes qui ont participé à la victoire de leur nation, et qu'il n'hésite pas à remuer la boue qui noircit l'image de ce glorieux passé ; ce qui est original et appréciable même si c'est dur à entendre.

Le sujet est donc prenant, le déroulé de l'histoire de bonne facture et les personnages attachants, on l'a dit. L'anti-héros qu'est le froussard Albert Maillard fait brillamment la paire avec le défiguré Edouard. Le lieutenant Pradelle, sa volonté de fer, et son engagement dénué de tout état d'âme est bien mis en relief. Et même des personnages secondaires comme l'employé Joseph Merlin ou le dur à cuire grec Poulos prennent vraiment vie lors de leurs interventions.

Pourtant le style littéraire de l'auteur manque réellement de personnalité. L'écriture ne brille pas du tout par son élégance et se révèle même trop banale, presque simpliste. Elle n'entache pas non plus le plaisir de lecture mais on espérait davantage d'un écrivain expérimenté et surtout d'un ouvrage comme celui-ci, ayant reçu le prix Goncourt. On regrette également que la fameuse arnaque indiquée dans la quatrième de couverture n'apparaisse que dans la deuxième moitié du roman.

Malgré tout le roman ne prend pas son lecteur pour un imbécile et n'explique pas tout, ce qui est appréciable, il maintient en haleine à de nombreux moments, et sa fin, qui s'avère émouvante, rehausse le jugement général.

Lemaitre développe une idée originale qui donnera certainement envie aux lecteurs de connaître ses autres romans.

R.P.



22/12/2015
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour