Contre-critique

Contre-critique

"La jeune fille suppliciée sur une étagère" de A. Yoshimura


"La jeune fille suppliciée sur une étagère" de Akira Yoshimura.
Suivi du "Sourire des pierres"

"La jeune fille suppliciée sur une étagère" est un court récit lors duquel Mieko, une jeune fille de seize
ans, morte il y a deux heures à peine, perçoit grâce à ses sens toujours en état de fonctionnement
ce qu'il advient de son corps. Mieko nous fait alors part de son passé et de ce qui se passe autour de
son corps de défunte.
"La pièce était tellement exiguë que le cercueil semblait prendre toute la place. Il fut déposé
parallèlement au matelas sur lequel je reposais."
Histoire tout à fait singulière et étonnante, "La jeune fille suppliciée sur une étagère" nous séduit à
l'aide d'un ton clinique et nostalgique à la fois. Yoshimura écrit son histoire de manière simple et 
touchante, en évitant la gratuité morbide et la sensiblerie.
"Puis le scalpel se déplaça un peu partout à la surface de mon corps. On me souleva le bras afin de
m'enlever de la peau même sous les aisselles."
La surprise et la curiosité suscitées par le texte ne quitte pas le lecteur, du début jusqu'au dénouement
mêlant la beauté à l'effroi.

"Le sourire des pierres", qui fait suite au premier récit, nous décrit les retrouvailles entre Eichi et
l'étrange Sone, deux universitaires qui, se fréquentant étant plus jeunes, se trouvèrent confrontés à la
mort.
"En traversant le précédent cimetière, il avait perçu le lien familial entre les différentes stèles, et il avait
même eu la curieuse sensation d'être observé."
Yoshimura nous livre une histoire étrange, naviguant entre situations inquiétantes et nostalgie, qui
enchante et met mal à l'aise, en tournant autour du thème de la mort.

Yoshimura est un auteur singulier (voir "Naufrages") qui mérite d'être lu.
R.P.


17/01/2010
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour