Contre-critique

Contre-critique

"Le Horla" de G.de Maupassant

"Le Horla et autres récits fantastiques" de Guy de Maupassant.


On ne présente plus cet auteur majeur de la fin du 19ème siècle qui sut naviguer entre littérature classique et fantastique. Le présent recueil rassemble les nouvelles traitant du surnaturel. Les styles extrêmement variés de ces histoires passent du récit à la première personne à celui à la troisième personne, puis du récit épistolaire au journal intime, sans compter certains plaidoyers. Les nouvelles sont très courtes mais efficaces dans l'écriture : « Toute la nuit j'ai gardé, comme on garde le parfum d'une femme après une étreinte d'amour, l'odeur immonde de cette pourriture, l'odeur de ma bien-aimée ! ».

Maupassant mets en scène des personnages du quotidien, ce qui rend les histoires d'autant plus proches de notre réalité. De plus, il traite de la folie presque lucide qui nous guette à la nuit tombée et qui assaille notre conscience comme dans son « Horla », fabuleux texte dont les deux versions sont aussi intéressantes l'une que l'autre : « Dans quelque temps, vous saurez tous que j'ai l'esprit aussi sain, aussi lucide, aussi clairvoyant que les vôtres, malheureusement pour moi, et pour vous, et pour l'humanité tout entière. »

Maupassant ne va pas vous épouvanter, mais simplement distiller des images à la beauté glaciale telle « Sur l'eau » qui vous hanterons longtemps. "Cependant, par un effort violent, je finis par ressaisir à peu près ma raison qui m'échappait. Je pris de nouveau ma bouteille de rhum et je bus à grands traits".

R.P.

 


31/12/2009
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour