Contre-critique

Contre-critique

"Crash-test" de Claro

41RiDyHPM3L._SX210_.jpg
 

"Crash-test" de Christophe Claro.

 

"...le café dans la tasse jamais ne tiédira, il n'y aura pas de jour de marché, pas de baiser sous les lamions, vous avez choisi la route, or la mort fait de l'auto-stop, et son pouce est un pieu sur lequel s'empaler. N'espérez pas survivre, prenez le temps de mourir..."

L'écriture de Claro est de bonne facture, on se retrouve avec un vocabulaire varié, du style dans la tournure et des phrases qui s'étalent sur des pages entières (inspiration proustienne ?) - pourtant la comparaison s'arrête là. Il ne suffit pas toujours de bien écrire et c'est clairement le cas ici.

Que nous raconte ce "Crash-test" ? Pas grand chose au final. Un type s'occupe de réaliser des crash-tests avec des cadavres. Après un repos forcé, ce dernier prend un train sans savoir où il se rend, puis on passe à une strip-teaseuse dont on ne connaît même pas le nom. Ensuite on passe à un gamin qui narre ses premières expériences de la sexualité. En gros, point de fil conducteur ni de réelle narration, mais de courts chapitres qui s'enchaînent tel un collier de digressions. Claro y répand ses idées, avec talent, mais il n'y a pas véritablement d'histoire. On ne sait ce qui nous est conté et c'est vraiment dommage car le roman, après un début prometteur dans la qualité de sa verve, nous lasse et nous épuise.

À réserver aux seuls fans de l'auteur.

R.P.



06/09/2019
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour